Logo bandeau transparence

GTsoft


Integrem

Documentation

Calendrier

Avril
LMMJ VSD
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930    

Administration



Présentation Integrem

Sommaire


Partie Technique

- Les programmes techniques permettent de procéder à tous calculs et reports à partir des données d'un levé régulier (terrestre ou photogrammétrique).

- Ces mêmes programmes sont également utilisables pour traiter les calculs effectués à partir des Masses et Classes digitalisées sur les feuilles de cadastre 'Apports' : ceci permet de disposer de tous les moyens techniques pour calculer un Avant-Projet à partir du cadastre ancien, voire le Projet en cas de Remembrement simplifié ou de Réorganisation Foncière, pour lesquels le levé régulier n'est pas requis.

- Rien n'empêche d'ailleurs de traiter un même Projet en partie sur des Masses cadastrales et le reste à partir d'un levé régulier.

- INTEGREM comporte aussi un module d'import et un module d'export au format DXF (AutoCAD, Microstation, ...). Il est donc possible de créer des objets (Masses, Zones d'Egale Valeur, Parcelles, lignes, textes...) sous AutoCAD (avec un minimum de rigueur dans l'organisation des layers), et de les récupérer dans INTEGREM. Inversement, tous les types de plans générés par INTEGREM sont aussi exportables au format DXF. Ceci permet, par exemple, d'alimenter automatiquement une base de données avec les polylignes des parcelles d'Attributions du remembrement...

- INTEGREM permet également :
  • d'importer des fichiers cadastraux au format EDIGéO ou au format DXF/PCI pour alimenter la base apport

  • d'exporter des fichiers sous ces formats à l'aide d'une interface spécifique permettant de construire les objets complémentaires imposés par la norme EDIGEO : contours fermés de sections, de subdivisions de sections, de lieuxdits, de cours d'eau, axes de voies ...






PROGRAMMES DE CALCULS


- Ils se caractérisent par une grande puissance de calcul des différents 'objets' : masses, classes (ZEV), lignes ou textes quelconques, parcelles nouvelles.

- Trois outils peuvent être utilisés indifféremment pour la description d'un 'objet' : la souris, le digitaliseur ou le clavier. A chaque nouveau point, on peut changer d'outil. Les deux premiers permettent d'accrocher sur écran ou sur plan un point existant ou de créer un point graphique, le troisième exige la frappe d'un No de point connu. En cours de description, on peut aussi à tout moment calculer numériquement un point nouveau au moyen de fonctions 'topo' intégrées (intersection de deux droites, points à l'équerre sur une base, parallèle à une ligne existante...).

- A partir de l'ensemble des masses de base (limitées par des éléments immuables et incluant les chemins projetés non encore définis), la définition des masses dites 'de travail' (servant au calcul des parcelles) est très rapide. On n'hésitera donc pas à modifier ces masses de travail autant de fois que nécessaire, par exemple pour affiner la position des chemins nouveaux ou éviter les 'pointes' dans les parcelles.

- Le calcul des parcelles nouvelles est performant et ne nécessite pas l'usage d'écran graphique sophistiqué. En une fraction de seconde, chaque parcelle est calculée, ainsi que ses éléments d'implantation.

- Selon le programme utilisé, les limites des parcelles nouvelles à l'intérieur de la même masse peuvent :
  • être toutes parallèles entre elles,

  • converger en un même point (pour répartition des 'pointes' ou 'courts-tours'),

  • avoir chacune une direction imposée,

  • être quelconques (le périmètre de chaque parcelle devant passer par des points imposés - ce périmètre est décrit sur écran en 'CAO', avec la souris).

- Dans les trois premiers cas, une fois entrée la donnée de la Parcelle (généralement, la valeur en points), le programme calcule immédiatement le résultat.
- Dans le dernier cas (périmètre imposé), l'écran affiche la Surface et la Valeur du périmètre décrit, et on peut ajuster automatiquement l'un des cotés pour obtenir immédiatement, par calcul, une Surface ou une Valeur imposée.

- Lorsque l'écran demande le No du Compte auquel attribuer la Parcelle nouvelle, on peut demander le 'bilan' de ce Compte, c'est-à-dire le nombre de parcelles et la valeur des Apports réduits, le nombre et la valeur des parcelles Attributions déjà calculées et ce qui reste à attribuer.

- Quand la parcelle est validée, ses éléments sont transfé¬rés automatiquement dans les fichiers de la partie administrative.
Les mêmes parcelles peuvent être calculées plusieurs fois : tous ces fichiers seront automatiquement mis à jour.

- Un programme permet de modifier globalement les caractéristiques d'une Masse et/ou de ses Classes et/ou de ses Parcelles. Par exemple, lors de l'implantation, on s'aperçoit que la mise en place de bornes de chemins ou parcelles n'est pas possible à leur emplacement théorique : le technicien décide alors de placer les bornes 'au mieux' et procède à leur récolement. Au bureau, ce programme intègrera automatiquement les modifications (mais avec de nombreux contrôles) et les données théoriques du projet seront donc mises en harmonie avec les contraintes du terrain.






PROGRAMMES DE DESSIN


Entrée des données du dessin


Divers programmes permettent:
- d'obtenir un report préalable (facultatif) de tout ou partie d'une feuille de détail. Exemple : un bord de ruisseau situé en limite de masse et difficilement accessible n'a pas pu être levé intégralement. Le report préalable au 1/2500 permettra de compléter les parties manquantes avec le plan cadastral. La description des sommets de la masse pourra être faite au digitaliseur qui reconnaîtra les points levés et créera automatiquement les points graphiques.

- de préciser la mise en page 105 x 75 de chaque feuille de détail : elle est calculée par le progiciel, mais peut être retouchée sur écran, immédiatement ou ultérieurement.
Les diverses manipulations se font très rapidement, à l'aide de la souris.

- de créer les jonctions des lignes servant uniquement au dessin (ex. cotés extérieurs des voies situées en périmètre de chantier, amorces dans les zones exclues, limites de sections ou lieuxdits, lignes H.T., talus, clôtures, hangars, bâtiments ou mares hachurés, ...). Ces entrées se font 'en bloc' pour l'ensemble du chantier. Leur mise en forme à l'intérieur de chaque feuille de plan sera assurée automatiquement par les programmes de dessin. On peut aussi créer les différentes écritures (noms de Communes et Sections, lieuxdits,...) avec possibilités ultérieures de déplacements, duplications ou rotations.
INTEGREM est fourni avec des planches-types pour les symboles de points, les types de traits et d'écritures.

- de réaliser la mise en page des tableaux d'assemblage anciens ou nouveaux, à partir des Feuilles de détail. Ce terme générique de 'tableau d'assemblage' désigne en fait tout plan à petite échelle, de format libre, dont le contenu pourra être choisi au moment du dessin, en fonction des besoins : plans de classement, plans thématiques, projet, travaux connexes, T.A. définitifs...
La mise en page se fait également à l'aide de la souris.



Edition des plans


- Ces plans sont, soit des documents internes (minutes de travail), soit des documents officiels (plans-projet, minutes officielles, plans définitifs DDAF et DGI, tableaux d'assemblage...).

- En outre, un programme donne également le choix entre de très nombreuses possibilités : dessin ou non de thématique pour propriétaires, exploitants ou classement, numéros de points, numéros de parcelles, surfaces totales et/ou par classe, numéro et/ou nom des propriétaires et/ou des exploitants, cartouche pour les signatures d'affichage, etc... Ces possibilités existent tant pour les parcelles Apports que pour les parcelles Attributions. Les plans obtenus peuvent alors être utilisés à de nombreux stades des opérations : préétude d'aménagement foncier, plans préalables au classement, plans de propriétés ou d'exploitations, plans d'étude des réclamations, plans thématiques s'appuyant sur les codages relatifs aux critères libres (drainage, POS, vignobles...), etc...

- Les plans sont dessinés automatiquement à partir des fichiers contenant les éléments suivants:
  • les données de base vues précédemment (mise en page, 'traits', grosses écritures),

  • les masses, ZEV et parcelles calculées,

  • les renseignements administratifs correspondants (présents dans la base de données).


- Le futur plan prendra donc en charge les dernières mises à jour tant techniques qu'administratives : à chaque exécution d'un programme de dessin, l'habillage des bords de feuille (amorces des masses ou chemins limitrophes et des 'traits'), est entièrement calculé, de même que la mise en place des écritures dans les voies et parcelles.
Cette mise en forme se fait automatiquement, par calcul, sans aucune intervention préalable sur écran, et constitue l'un des points forts d'INTEGREM.

- Il y a de nombreux avantages à cette méthode :
  • un gain de temps évident,

  • le fait qu'il n'y ait pas de travail de préparation sur écran ne nécessite pas de matériel graphique spécialisé,

  • la parfaite correspondance entre feuilles contiguës est assurée.


- La cotation périmétrique est également mise en place automatiquement dans le cadre des programmes de dessin. Dans ce cas, toutes les cotes situées entre sommets de masses et/ou parcelles seront indiquées.
Il est aussi possible d'intervenir préalablement sur écran afin de supprimer les cotes inutiles (points non matérialisés), de les remplacer par une cote globale précisée à la souris, ou de déplacer par translation et/ou rotation les cotes existantes, avec possibilité de tracé automatique de trait de rappel. On peut aussi placer à la souris les Numéros parcellaires relatifs aux parcelles très petites ou étroites (avec ou sans flèche de rattachement).

- En cas de modification notable du contenu d'une feuille (exemple : une masse importante passe d'une feuille sur une autre), il suffira simplement d'en vérifier préalablement sur écran le cadrage et les grosses écritures, et au besoin, de les retoucher. En revanche, l'habillage des bords de feuilles sera automatiquement redéfini lors de l'édition ultérieure des plans.

- Tous les dessins sont effectués en différé (les ordres destinés au traceur sont stockés sur disquette le dessin est réalisé ultérieurement uniquement à partir de la disquette, éventuellement sur un autre site, avec un ordinateur différent.
Lors de la génération du dessin, l'écran reproduit simultanément ce qui sera dessiné sur le traceur. En cas d'anomalie, il est possible d'apporter aux données les corrections utiles avant d'utiliser le traceur.

- Tous les programmes de dessin permettent de générer en option un fichier *.DXF (format déchange pour les logiciels de DAO). Ces fichiers sont généralement demandés par les DDAF. Il permettent en outre d'utiliser les données de base du Remembrement pour toute autre application (travaux connexes, drainage, irrigation, BDL, ...).





CONSTITUTION DU FICHIER DE POINTS


- Pour constituer le fichier de points de base du remembrement, INTEGREM comporte un utilitaire permettant de convertir dans son propre format un fichier de points obtenu avec le logiciel TOPO du cabinet :
  • soit en 'ASCII' : c'est le cas le plus général.

  • soit dans un format particulier : INTEGREM peut lire les formats TOPOJIS, PAGE, GEOTOP, STRADA, INNOVAL, POEPPING, CEGI, et peut s'adapter à toute nouvelle situation.

La conversion porte sur les No de point, X, Y, Z éventuel, symbole éventuel, et peut s'effectuer dans les deux sens






NUMERISATION DES APPORTS


- Ainsi qu'il a été indiqué plus haut, les programmes techniques permettent aussi de traiter plus à fond les parcelles Apports, à partir de la numérisation des plans cadastraux. Une méthode originale et simple à mettre en oeuvre permet d'harmoniser les coordonnées des feuilles, mêmes à des échelles diverses et même non rattachées au système Lambert.

- Cette numérisation rend possible :

1/ le dessin de Feuilles de détail 'apports' (à l'échelle du Cadastre ou à une échelle différente) avec le choix de nombreuses options :
  • couleur des croix et X/Y du carroyage,

  • couleur et type de trait des limites parcellaires,

  • - - des ZEV,

  • - - des îlots de propriétés ou d'exploitations (reconnus automatiquement),

  • indications optionnelles dans les parcelles : numéro parcellaire,
    surface totale et/ou par classe, distances périmétriques, numéros de comptes et/ou nom des propriétaires, numéros et/ou nom des exploitants.

- un tableau à droite du plan reçoit automatiquement ces informations lorsque les parcelles sont trop petites.
- dessin d'un cartouche 'affichage' destiné aux plans d'enquête, par exemple.
- possibilité de représentation thématique couleur pour : les classes,
les parcelles de mêmes propriétaires, les parcelles de mêmes exploitants, les parcelles d'un exploitant avec un thème différent pour chacun de ses propriétaires,


2/ Lle dessin de Plans à petite échelle (tableaux d'assemblage au 1/5000 ou 1/10000) avec le choix des mêmes options (sauf numéros de points et distances périmétriques).
Ces différents plans peuvent être utilisés à de nombreuses fins :
  • préétude d'aménagement foncier,

  • plans de terrain pour l'étude du classement,

  • plans d'enquête sur le classement,

  • croquis de levé,

  • étude des réclamations,

  • plans de propriétés et/ou d'exploitations,

  • plans relatifs aux trois codages libres (drainage, POS, jachères, vignobles...).



  • 3/ Ces données cadastrales numérisées peuvent être directement utilisées pour calculer un avant-projet, avec les mêmes fonctions que s'il s'agissait du projet calculé à partir d'un levé régulier. Cet avant-projet permettra par exemple de connaître les haies, têtières, clôtures ou talus à conserver afin de limiter le levé aux seuls éléments utiles.


    4/ Ces données numérisées permettent également de traiter la partie technique de la Réorganisation Foncière (des contacts pris avec le service du Cadastre autorisent l'édition de plans 'neufs' plutôt que l'utilisation des plans 'à fond réservé').


    5/ Les plans cités en 1/ et 2/ peuvent aussi être obtenus pour les Feuilles nouvelles et les Tableaux d'assemblage après Remembrement, avec les mêmes options.






    Imprimer l'article





SARL GTSOFT
44 BD DAUTEL
Z.A. DU VISSOIR
49800 TRELAZE
Tél: 02 41 27 57 34 - Fax 02 41 27 57 35
Site réalisé par la société ACS Informatique
Créatrice du logiciel de textile Flextil

Logiciel Integrem, application informatique dédiée à l'aménagement foncier